Lettre d’information n° 3 – décembre 2014


Voici des années que continuent les discussions, au reste intermittentes, entre les Israéliens et les Palestiniens. Le temps passant sans résultat tangible, elles tendent à ne plus être qu’une sorte de faux-semblant, dans l’illusion dangereuse que leur poursuite seule serait en soi une solution. Au contraire, l’impasse actuelle, en se prolongeant, constitue une menace de violences et de désordres pour l’ensemble de la région.

Pourtant la solution existe, on le sait bien, elle est dans la reconnaissance de deux Etats vivant chacun en sécurité et elle est la seule acceptée sur le plan international.

La France n’a pas à choisir entre Israël et la Palestine. Pour servir utilement la paix, elle doit avoir une politique indépendante et équilibrée entre l’un et l’autre. C’était le sens du discours du Président Mitterrand à la Knesset en 1982. Ce fut sa politique. Cela ne l’a plus été ces dernières années, où elle n’a cessé de pencher du côté d’Israël.

Sans doute les Palestiniens ont-ils une part de responsabilité dans la situation actuelle. Mais comment ne pas dire combien la politique poursuivie par le gouvernement israélien depuis 2001 peut être funeste à la fin pour la paix et pour Israël lui-même !

L’amitié de la France pour Israël, qui date de l’origine de celui-ci, lui fait obligation de tenir un langage de franchise ; elle l’autorise pleinement à marquer son désaccord quand il y en a un –quand bien même d’aucuns y verront absurdement une expression d’antisémitisme- ; elle la conduit à dénoncer l’ambiguïté de la politique de Tel Aviv. En effet :

Il n’est pas possible de se prononcer pour la négociation et pour une Etat palestinien, et, en même temps, de mener une politique de colonisation, plus généralement une action continue de grignotage des positions palestiniennes.

Il n’est pas acceptable de se déclarer prêt à accepter un Etat palestinien avec l’idée que ce ne doive être qu’un Etat croupion.

Il n’est pas réaliste de ne vouloir négocier qu’avec les seuls interlocuteurs de son choix ; quoi qu’on puisse penser du Hamas, il est incontournable dans la recherche de la paix.

Il n’est pas admissible, et il est de surcroît dangereux par les réactions de violence qui ne peuvent qu’en résulter, d’imposer aux populations de la Cisjordanie et de Gaza les conditions d’existence qui sont les leurs depuis de longues années.

*

*   *

Tous les Israéliens certes ne sont sans doute pas d’accord avec la politique menée par leurs dirigeants. Mais il faut qu’ils comprennent que cette politique est véritablement suicidaire. Israël ne peut pas se replier dans une sorte de bunker, en se coupant du reste de la région, il ne pourra ce faisant qu’en aviver l’hostilité. Il ne peut pas non plus s’isoler du reste du monde, déjà il n’est plus l’objet de la considération quasi générale dont il jouissait autrefois.

C’est la survie d’Israël qui finalement est en cause.

            Il y a une dizaine d’années, avec l’Initiative de Genève, des Palestiniens et des Israéliens de bonne volonté ont esquissé de nouvelles pistes. Sans doute faudrait-il les compléter, les préciser, voire les amender en partie. Mais ils ont montré qu’on pouvait imaginer une autre politique.

            La France peut et doit aider à la définition et à la mise en œuvre des modalités d’un règlement juste et équitable du conflit israélo-palestinien. Elle devra le faire avec l’ensemble de l’Europe, qui depuis la Déclaration de la Communauté Economique Européenne, à Venise, en 1980, à l’initiative du Président Giscard d’Estaing, n’a cessé d’affirmer le droit des Palestiniens à l’autodétermination et à avoir un Etat. L’Europe leur apporte depuis des années une aide humanitaire importante, mais ainsi qu’il apparut dernièrement à Bruxelles, elle ne peut plus s’en satisfaire et entend tout faire, y compris s’il le faut par des moyens de pression, pour amener Israël à changer de politique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s